Accédez à votre compte
1) Quelle est la granulométrie de la poudre ?
Nous travaillons avec une poudre de métal issue de la technologie dentaire et non industrielle dont la granulométrie est de 20μ.
À la finesse de la poudre, nous ajoutons un faisceau laser à l’Yb (Ytterbium) le plus fin sur le marché,
0,1mm au point d’impact, avec une puissance réelle de 195 watts pour une puissance théorique de 200 watts.


2) Pourquoi du Co-Cr ?

Le choix a été dicté pour la biocompatibilité de cet alliage en bouche, connue et reconnue depuis de très nombreuses années en dentisterie et pour ses qualités de tenue de la céramique dentaire. Le Co-Cr permet donc de répondre à une qualité de plus en plus exigée par les patients eux-mêmes.

3) Pouvez-vous micro-fusionner un autre type de poudre ?

Oui, techniquement parlant.
Non d’un point de vue pratique car pour changer de poudre, il faut procéder à un nettoyage total et complet de la chambre d’exposition de la machine puis régler de nouveau tous les paramètres informatiques, ce qui demanderait au total presque une journée de travail.


4) Combien d’éléments par jour pouvez-vous fabriquer ?

Entre 450 et 600 éléments/jour selon la proportion d’éléments unitaires et de bridges.

5) Pourquoi la Micro Fusion Laser plutôt que le frittage ou encore le fraisage ?

• Le fraisage est une technique mécanique mettant en œuvre un nombre plus ou moins important d’outils (ayant eux-mêmes une usure certaine). Il faut d’ailleurs aussi prévoir une « compensation d’outil » pour pouvoir réaliser une pièce qui puisse s’ajuster au mieux en tous points (par exemple, un angle droit interne).
Avec la technique de fraisage, on ne peut envisager de fraiser dans un bloc en or, dans un bloc en Co-Cr ou en Titane pour fabriquer des pièces comme des squelettés.
• Le frittage : par définition c’est une fusion partielle avec une porosité réelle.
Le frittage est un procédé de fabrication de pièces consistant à chauffer une poudre sans la mener jusqu’à la fusion. Sous l'effet de la chaleur, les grains se soudent entre eux, ce qui forme la cohésion de la pièce. Il permet d’obtenir des matériaux durs à porosité contrôlée.
• La Micro Fusion Laser par la fusion totale des grains de métal permet de réaliser des pièces 100% dense de forme complètement irréalisables avec d’autres techniques (c’est pour ces raisons que cette technologie est utilisée entre autres pour l’aérospatiale).


6) Quels sont vos délais de fabrication ?

11 heures pour une fabrication de 450 à 600 éléments prothétiques.
Un fichier arrivant avant 15 heures le jour J repart chez le client à J+1 vers 17 heures pour une livraison à J+2 avant 13 heures soit 46 heures maximum.
Pour les clients proches du centre, ils peuvent passer au centre à J+1 vers 16 heures pour récupérer leurs éléments, soit 26 heures plus tard.


7) Quel type de scanner conseillez-vous ?

Tout type de scanner « ouvert » générant des fichiers au format STL (fichiers de triangulations).
Plus particulièrement, le 3Shape Dental Designer car 3Shape travaille en étroite collaboration et en exclusivité avec EOS pour optimiser au mieux la communication entre le scanner et la machine à Micro Fusion Laser.


8) Doit-on détourer les dies de manière particulière ?

Le détourage doit être net, franc, en laissant apparaître une gorge de profondeur moyenne ; une fraise boule de diamètre 40 est suffisante.
Un détourage insuffisant ne permettra pas au scanner de bien lire la limite, une gorge trop profonde va perturber la lecture du scanner en déviant le faisceau laser.


9) Avez-vous des bascules plus ou moins marquées sur les grands bridges ?

Non, aucune, même sur des bridges monobloc de 14 dents.
Là réside particulièrement le savoir-faire EOS avec la technique brevetée DMLS (Direct Metal Laser System)
.

10) Pour les couronnes pleines, la morphologie est-elle strictement respectée ?

Oui.
La collaboration entre 3Shape et EOS a permis à EOS de proposer un logiciel spécifique qui nous permet de positionner les supports brevetés à l’endroit souhaité afin que le surfaçage soit le plus minime possible et respecte ainsi totalement la morphologie créée par le technicien du laboratoire.


11) Procédez-vous à un grattage ou à un surfaçage de l’élément ?

Grâce au logiciel fourni par 3Shape à EOS, nous ne procédons qu’à un simple surfaçage léger de la face occlusale sans toucher aux autres parties de l’élément.

12) Quelle est vraiment votre activité : prothésiste ou centre de production ?

Nous sommes un centre de production uniquement dédié aux prothésistes dentaires.
Nous ne concevons pas de prothèses. Nous ne traitons que vos fichiers STL et vos Wax-Up.
Concevoir la prothèse en elle-même rendrait le centre responsable des prothèses réalisées et ainsi, en tant que sous-traitant, il serait assujetti à la TVA.